Le Guinness des records vient d’homologuer la effectiveness d’un drone quadricoptère télécommandé conçu par la Drone Racing League. L’engin, nommé RacerX, a été chronométré à une vitesse moyenne de 263 km/h, devenant ainsi le drone le moreover rapide du monde.

Si les drones grand public peuvent voler aux alentours de 60-70 km/h, les modèles destinés à la compétition sont des monstres de puissance qui peuvent allègrement dépasser les 200 km/h. Une équipe de la Drone Racing League (DRL), organisatrice d’un championnat de classes de drones pour pilotes professionnels, vient d’établir un nouveau document de vitesse. Son drone, le RacerX, a été officiellement déclaré comme étant le quadricoptère télécommandé le moreover rapide par le Guinness des records.

L’engin a été chronométré à une vitesse moyenne de 263 km/h, mais il est capable de pointes à près de 290 km/h. Le RacerX a été entièrement conçu par des ingénieurs de la DRL qui ont fabriqué son châssis par perception 3D. Le drone est équipé de quatre rotors délivrant 46.000 tours/minute et de deux batteries lithium-polymère de one.300 mAh chacune. Il pèse 800 grammes. 

Cette vidéo montre l’homologation du document de vitesse par le drone RacerX, conçu par la Drone Racing League. Pour que le document soit validé, l’engin devait voler en aller-retour sur une ligne droite de 100 mètres. © Drone Racing League

Combien de temps ce document de vitesse tiendra-t-il ?

Dans son communiqué, la Drone Racing League explique qu’elle a travaillé sur plusieurs prototypes avant d’arriver à stabiliser le fonctionnement de son drone. En effet, les premiers appareils prenaient feu en atteignant leur vitesse maximale en raison de la puissance appliquée aux moteurs et aux batteries.

Pour homologuer le document, il a fallu que le RacerX effectue un aller-retour sur une ligne virtuelle de 100 mètres de long. Piloter un drone à moreover de 260 km/h en ligne droite ne pose pas vraiment de problème. Mais cela sera beaucoup moreover délicat et spectaculaire sur un circuit, lors d’une class de pilotes professionnels utilisant des lunettes de eyesight à la première personne (FPV). Le championnat du monde organisé par la DRL se déroule sur 6 épreuves qui sont retransmises par les chaînes de télévision ESPN, Sky Sports, ProSiebenSat.one Media SE et Disney XD.

Faire du surf avec un drone ? C’est possible !  On connaissait le kitesurf, voici désormais le dronesurfing. L’idée est simple : on remplace la voile par un drone qui va tracter le surfeur. Évidemment, il faut un engin assez puissant. Dans le cas présent, il s’agit d’un octocoptère conçu par un usage professionnel qui a été détourné de sa vocation initiale. On vient peut-être d’inventer le surf pour les nuls ! 

Leave a Reply