GUERRE – Le ministère de la Défense britannique a publié mercredi les pictures d’une frappe de drone, menée en mai dernier dans la ville d’Abou Kamal, en Syrie. Alors que les miliciens de Daesh réunissaient de drive des civils pour leur faire assister à une exécution, le drone a tiré un missile sur un sniper de l’organisation djihadiste qui contrôle la ville.

Alors que les djihadistes de l’organisation Etat islamique ont été chassés à ninety% de leur bastion syrien de Raqa, l’armée britannique révèle un enregistrement impressionnant d’une frappe de drone sur la ville syrienne d’Abou Kamal, située à la frontière irakienne et sous le contrôle de Daesh. Sur les pictures du drone, on voit des habitants d’Abou Kamal être emmenés en camion pour assister à ce qui semble être une exécution publique sur une spot de cette localité. 

Alors que les militaires britanniques, qui pilotent l’engin à des milliers de kilomètres de distance, assistent à cette scène, ils décident de tirer un missile sur un des toits qui entoure la spot, occupé par deux snipers de Daesh. La déflagration, qui a fait fuir combattants de l’État islamique et civils a permis d’éviter l’exécution prévue. Lors de la révélation de cet enregistrement, le ministre britannique de la Défense, Sir Michael Fallon, a déclaré que les pilotes de drones pourraient désormais recevoir des médailles militaires pour avoir tué des ennemis à distance. 

Dans la région, Daesh keep on à perdre du terrain sous l’action des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance de combattants arabes et kurdes, des armées irakienne, russe et de la coalition conduite par les États-Unis, dont fait partie la France. “Nous sommes dans la stage finale, nous apporterons la victoire à notre peuple à Raqa dans les semaines à venir. La victoire est proche”, a indiqué à l’AFP la porte-parole de l’opération des FDS.

Leave a Reply